Famille des AGARICIIDAE



Les colonies sont massives ou lamellaires. Les genres rencontrés sont Pavona2,3, Gardineroseris2,3, Agaricia1, Coeloseris3, Pachyseris2,3, Leptoseris1,2,3. Le genre Agaricia ne se rencontrera pas en Indo-Pacifique. Le genre Leptoseris ne se rencontrera qu'en dessous de 20 m. Les Agaricidés sont très communs et font partie des premiers colonisateurs.

page précédente Aller à la page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 page suivante
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Le genre Leptoseris se rencontre plutôt en eau profonde, et à partir de 20 m de profondeur il est plus fréquent. Contrairement au genre Pavona très proche d'aspect, les polypiérites ne se trouvent que sur une face. Ici, on voit bien les costoseptes qui partent de ces derniers ainsi que le centre des polypiérites.<br>
Leptoseris hawaiiensis Vaughan, 1907
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Le genre Leptoseris se rencontre plutôt en eau profonde, et à partir de 20 m de profondeur il est plus fréquent. Contrairement au genre Pavona très proche d'aspect, les polypiérites ne se trouvent que sur une face. Ici, on voit bien les costoseptes qui partent de ces derniers ainsi que le centre des polypiérites.<br>
Leptoseris hawaiiensis Vaughan, 1907
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Quand elles sont juvéniles, elles sont circulaires. Le genre Leptoseris d'un brun chamois souvent bordé de blanc est facile à reconnaitre. Les polypiérites de L. incrustans sont petits, très serrés et superficiels. Les costoseptes sont fins et identiques. Le toucher de la colonie est doux. Elle est d'abord encroûtante puis se développe sous forme de lames.<br>A gauche de L. incrustans, on observe une autre espèce du genre Leptoseris : L. hawaiiensis.
Leptoseris incrustans (Quelch, 1886)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>L. mycetoseroïdes est encroûtant et présente une surface tourmentée avec des plis entre lesquels les polypiérites s'installent en rangées à peu près parallèles aux bords de la colonie.<br>
Leptoseris mycetoseroïdes Wells, 1954
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>L. mycetoseroïdes est encroûtant et présente une surface tourmentée avec des plis entre lesquels les polypiérites s'installent en rangées à peu près parallèles aux bords.<br>
Leptoseris mycetoseroïdes (Wells, 1954)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>L. mycetoseroïdes est encroûtant et présente une surface tourmentée avec des plis entre lesquels les polypiérites s'installent en rangées à peu près parallèles aux bords.<br>
Leptoseris mycetoseroïdes Wells, 1954
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires et souvent encroûtantes. Le polypiérite central est souvent très distinct et de taille importante. Les polypièrites sont de petites dépressions avec des murs peu définis. Ils sont reliés entre eux par des costoseptes très fines, le plus souvent parralèles entre elles et plus ou moins radiales.. Quand les colonies sont jeunes elles sont circulaires et bordées de blanc, mais ensuite le bord commence à onduler et des plis se font sur la plaque. Couleur brun chamois.<br>Ce genre est très facile à reconnaitre mais la détermination de l'espèce est difficile parfois.<br>On rencontre Leptoseris sur le platier mais plus fréquemment vers 20 - 30 m.
Leptoseris mycetoseroïdes Wells, 1954
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>L. mycetoseroïdes est encroûtant et présente une surface tourmentée avec des plis entre lesquels les polypiérites s'installent en rangées à peu près parallèles aux bords.<br>
Leptoseris mycetoseroïdes Wells, 1954
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires, souvent encroûtantes avec des polypes sur une seule face. Ici il s'agit d'un Leptoseris &quotbranchu", les frondes sont délicates, irrégulières et portent peu de polypiérites localisés sur une seule face contrairement au genre Pavona. Les polypiérites sont reliés entre eux par des costoseptes très fins. On rencontre cette espèce sur les substrats meubles.
Leptoseris papyracea (Dana, 1846)
Sous-ordre : FUNGIINA<br>Famille : AGARICIIDAE<br>Genre : LEPTOSERIS<br>Les colonies du genre Leptoseris sont lamellaires, souvent encroûtantes avec des polypes sur une seule face. Ici il s'agit d'un Leptoseris &quotbranchu", les frondes sont délicates, irrégulières et portent peu de polypiérites localisés sur une seule face contrairement au genre Pavona. Les polypiérites sont reliés entre eux par des costoseptes très fins. On rencontre cette espèce sur les substrats meubles.
Leptoseris papyracea (Dana, 1846)