Famille des ACROPORIDAE



Grande famille représentée par quatre genres Acropora1,2,3, Astreopora2,3, Montipora2,3, Anacropora2 constitués de nombreuses espèces (plus de 180 !). Les colonies peuvent être massives, lamellaires, branchues ou encroûtantes. La columelle est rarement développée. Le coenosteum est bien développé, poreux, strié en surface. Les Acroporidés recherchent la lumière et des zones où l'eau circule bien.

page précédente Aller à la page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 page suivante
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Ce genre est très répandu. La base est une lame encroûtante avec des colonnes irrégulières. Les colonies ont un aspect caractéristique et sont souvent colorées en vert.
Montipora confusa Nemenzo, 1967
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Ce genre est très répandu. La base est une lame encroûtante avec des colonnes irrégulières. Les colonies ont un aspect caractéristique et sont souvent colorées en vert.
Montipora confusa Nemenzo, 1967
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Les colonies ont une base lamellaire avec des branches ou colonnes irrégulières. Le motif est caractéristique. Souvent vert bordé de rose et très abondant sur les platiers.<br>
Montipora confusa Nemenzo, 1967
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Les colonies ont une base lamellaire avec des branches ou colonnes irrégulières. Le motif est caractéristique. Souvent vert bordé de rose et très abondant sur les platiers.<br>
Montipora confusa Nemenzo, 1967
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Colonies sub-massives ou encroûtantes. Papilles thécales et coenostéales épaisses. Centre des polypiérites coloré. Espèce rencontrée au niveau des pentes récifales.
Montipora crassituberculata Bernard, 1897
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Colonies en forme de colone ou de plaque. La surface des colonies est recouverte de grosses verrues en forme de dôme ou partiellement fusionnées. Polypiérites petits et immergés. Espèce rencontrée au niveau du haut des pentes récifales externes et des lagons.
Montipora danae (Milne Edwards et Haime, 1851)
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Ce genre est très répandu et la même espèce peut avoir des aspects très différents. Les polypes sont petits et souvent cachés. Après le genre Acropora, c'est le genre le plus fréquemment rencontré.
Montipora delicatula Veron, 2000
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Colonies massives dont la surface comprend des séries de monticules ou de courtes colonnes. Le coenosteum est couvert avec des papilles qui sont souvent allongées sur les monticules et courtes sur les plaques. Les papilles thécales sont toujours présentes, celles situées autour autour des polypiérites sur les monticules sont relativement allongées. Les papilles thécales sont plus longues que les papilles coenostéales. Espèce rencontrée au niveau du haut des pentes externes.
Montipora efflorescens Bernard, 1897
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Colonies massives dont la surface comprend des séries de monticules ou de courtes colonnes. Le coenosteum est couvert avec des papilles qui sont souvent allongées sur les monticules et courtes sur les plaques. Les papilles thécales sont toujours présentes, celles situées autour autour des polypiérites sur les monticules sont relativement allongées. Les papilles thécales sont plus longues que les papilles coenostéales. Espèce rencontrée au niveau du haut des pentes externes.
Montipora efflorescens Bernard, 1897
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Colonies massives dont la surface comprend des séries de monticules ou de courtes colonnes. Le coenosteum est couvert avec des papilles qui sont souvent allongées sur les monticules et courtes sur les plaques. Les papilles thécales sont toujours présentes, celles situées autour autour des polypiérites sur les monticules sont relativement allongées. Les papilles thécales sont plus longues que les papilles coenostéales. Espèce rencontrée au niveau du haut des pentes externes. On note que M. efflorescens cerne les deux monticules du corail Hydnophora microconos qui disparaitra sans doute.
Montipora efflorescens Bernard, 1897
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Ce genre est très répandu et la même espèce peut avoir des aspects très différents. Les polypes sont petits et souvent cachés.
Montipora florida Nemenzo, 1967
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Les colonies forment des lames unifaciales qui peuvent former des volutes. Les bords sont souvent colorés en magenta.<br>Les polypiérites sont organisés en rangées perpendiculaires aux bords de la colonie. Espèce commune sur les platiers.
Montipora foliosa (Pallas, 1766)
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Les colonies forment des lames unifaciales qui peuvent former des volutes. Les bords sont souvent colorés en magenta. Les polypiérites sont organisés en rangées perpendiculaires aux bords de la colonie. Espèce commune sur les platiers.
Montipora foliosa (Pallas, 1766)
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>Les colonies forment des lames unifaciales qui peuvent former des volutes. Les bords sont souvent colorés en magenta. Les polypiérites sont organisés en rangées perpendiculaires aux bords de la colonie. Espèce commune sur les platiers.
Montipora foliosa (Pallas, 1766)
Sous ordre : ARCHEOCAENIINA<br>Famille : ACROPORIDAE<br>Genre : MONTIPORA<br>On remarquera la présence du bivalve Pedum spondyloideum.
Montipora hispida (Dana, 1846)